14 août 1980. Les 17 000 ouvriers des chantiers navals de Gdansk se mettent en grève. Le 31 août, Solidarnosc, le premier syndicat indépendant de l'ère communiste, voit officiellement le jour. A sa tête, Lech Walesa, un catholique fervent, soutenu par le Pape Jean-Paul II et l'Eglise polonaise. Le 13 décembre 1981, le général Jaruzelski proclame l'état de guerre et les chars du pacte de Varsovie entrent en Pologne. Solidarnosc est interdit et Lech Walesa arrêté. Nommé prix Nobel de la Paix en 1983, l'ancien électricien sera élu président de la République en 1990.

 

Photo Alain Keler

 

RETOUR